L’ASTUCE

DU MINIVAN

7 PLACES

Avant notre premier roadtrip aux USA, nous avons passé un temps infini avant le départ à nous angoisser à propos de la location du van. C’est toujours un sujet très stressant : comment ça fonctionne là-bas ? Combien ça coûte ? Quelle agence de location choisir ? Quelles assurances faut-il prendre ? Et si je comprends rien à ce que me dit la dame au comptoir ? Et si je l’abîme ?  Etc etc…

Mais la pire de toute, la number one des questions qui nous turlupinait, le must du must de l’angoisse, c’était de savoir si oui ou non nous pourrions rabattre tous les sièges arrières. Les deux rangées. Et ça, personne n’a été fichu de nous l’affirmer. Nous n’avons rien trouvé nulle part de précis et de rassurant. Cet article se veut donc utile aux prochains qui se poseront la question. Tout le reste, vous le trouverez sur des site ultra-complets comme Lost In the Usa, ou encore des forums spécialisés.

Mais c’est quoi alors, cette histoire de minivan ?

Déjà, ça mérite quelques explications :

Nous voulions dormir majoritairement dans le van. Par esprit d’aventure mais aussi pour des raisons économiques. Seulement les van aménagés, quel que soit le niveau de confort et d’équipement, ça coûte très cher et ce n’est pas en kilométrage illimité (cf notamment Campervans). Du coup, on avait dans l’idée de louer un minivan sept places familial dans une agence classique, ce qui coûte à peine plus cher qu’une berline. Le principe est simple et rustique : on rabat tous les sièges arrière sous le sol et on y colle un matelas gonflable. Pour le reste, c’est à la débrouille : glacière entre les deux sièges avant remplie de glaçons, valises posées sur les sièges avant quand on est installés derrière et inversement, douche solaire et pipi dehors. Alors oui, c’est pas vraiment le luxe, mais ça fait économiser un sacré paquet d’argent et ça nous a donc permis de faire ce voyage !

Vous comprendrez donc notre inquiétude jusqu’à ce qu’on nous donne les clefs du van, ne sachant pas si ce modèle permettait de rabattre tous les sièges sous le plancher. 

RÉPONSE : ce n’est possible que dans un Dodge Grand Caravan. Du moins selon notre expérience et nos échanges avec les loueurs sur le coup. Donc, a priori, chez Alamo. Qui d’ailleurs vous donne toujours dès le départ un prix comprenant toutes les assurances essentielles et un kilométrage illimité. L’année suivante, chez Hertz, nous avons eu un Kia Sedona et on s’est bien marrés quand on a découvert que les deux sièges de la rangée du milieu ne faisaient que se redresser droits sur eux-mêmes. Surtout que là, c’était pour un mois ! 

Attention, Hertz nous avait promis un Dodge mais ça, c’était le service client standard. Quand vous vous pointez pour de vrai dans l’agence à l’autre bout du monde, ils n’ont jamais eu l’info et  n’auraient de toute manière jamais pu tenir cette promesse. C’est au petit bonheur la chance… Bon, ça reste jouable, puisqu’on l’a fait. On a serré un peu le matelas et on a utilisé les sièges relevés comme étagères. Mais c’était moins confort, c’est sûr. Hormis le fait qu’on avait un matelas beaucoup plus épais, ce qui était franchement appréciable ! 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

& un petit partage de l’article sur facebook ? Cliquez là ↓ 🙂

error: Les pages sont protégées, contactez-nous pour les droits des images. Merci